Accéder au contenu principal

Journal d’un officier

Carnets d’un officier

Fils d’agriculteurs des Hautes-Pyrénées, Jean-Pierre Laborde est né à la veille de la guerre de 1870 ; il est décédé au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Sa scolarité au Petit Séminaire de Saint Pé de Bigorre lui donne un solide bagage culturel, il sait le latin, apprécie la littérature, connait l’histoire et la géographie. Appelé au service militaire, il trouve sa voie et décide de s’engager comme canonnier dans l’artillerie.

Devenu officier, il rédige son carnet de jeune lieutenant affecté dans l’artillerie de côte à Cherbourg, face à l’ennemi britannique, puis officier d’habillement à Tarbes, il poursuivra avec le carnet inédit et savoureux d’un acteur de la mobilisation d’août 1914. Enfin, son carnet de commandant de batterie puis de commandant de groupe d’artillerie lourde fait le récit de sa guerre dans les Vosges, et à Verdun.

Les commentaires politiques de Jean-Pierre Laborde constituent un témoignage rare et précieux de l’état d’esprit de son temps.

Transcrits avec fidélité, ces documents sont complétés par de nombreuses notes de bas de page et des annexes éclairant le lecteur sur la situation géopolitique, les personnages cités et – modestement – sur la technique de l’artillerie.

Catégories

Catalogue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :